Accueil » Michel Gbagbo » Aidons à la libération de Michel GBAGBO, citoyen français en captivité en Côte d’Ivoire

Aidons à la libération de Michel GBAGBO, citoyen français en captivité en Côte d’Ivoire

Suite au conflit né de l’élection présidentielle d’octobre 2010, il y a encore aujourd’hui plusieurs centaines de prisonniers politiques en Côte d’Ivoire, partisans du Président Laurent Gbagbo ou présumés tels.
Parmi eux, le franco-ivoirien MICHEL GBAGBO, fils aîné de Laurent Gbagbo, et de mère française, enlevé le 11 avril 2011 à la résidence de son père à Abidjan où il s’était réfugié, et retenu prisonnier à Bouna, dans le Nord de la Côte d’Ivoire. Le 18 avril 2013, il a été transféré à Abidjan pour y être hospitalisé.
Il est à noter que, le jour de sa capture, Michel a été frappé en présence de soldats français et devant les caméras.
Les autorités françaises ont tardé à lui porter assistance, alors qu’il était victime d’enlèvement et de détention arbitraire.
Enseignant-chercheur en psychologie à Abidjan et père de famille, Michel est un homme de consensus qui, sans être un leader politique, a toujours affirmé son attachement à la paix civile et oeuvré, dans toutes les situations, à l’apaisement des tensions.

Michel Gbagbo ne doit pas rester en prison !

Pour obtenir sa libération, écrivons au Président de la République François Hollande et au ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius !

Lettre au Président de la République
(Imprimer, signer et envoyer)

Lettre au Ministre des Affaires étrangères
(Imprimer, signer et envoyer)

Il est également possible de leur envoyer un mail personnalisé (cf. exemple de texte ci-dessous) aux adresses suivantes :

http://www.elysee.fr/ecrire-au-president-de-la-republique
(thème : « La politique étrangère »)

http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/navigation/nous-ecrire/article/formulaire-de-contact
(thème : « Français à l’étranger »)

Exemple de texte pour un mail :

Monsieur le….,
Monsieur Michel GBAGBO, citoyen français, est détenu en Côte d’Ivoire depuis le 11 avril 2011. Sa détention a été déclarée illégale et arbitraire par la Cour de Justice de la CEDEAO le 22 février 2013.
Je vous demande donc, Monsieur le…..,  de bien vouloir intervenir auprès des autorités ivoiriennes, afin qu’il soit mis fin à cette situation aussi injustifiée qu’inhumaine.

Ecrire à son député :

Lettre à un député
(
imprimer, remplir les zones d’adresse, signer et envoyer)

Lettre à une députée
(
imprimer, remplir les zones d’adresse, signer et envoyer)

Pour connaître Michel, un document à lire et à diffuser :

Résumé du rapport des avocats

Publicités
février 2013
L M M J V S D
« Jan   Mar »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728