Accueil » Actualités » Alerte répression !

Alerte répression !

Côte d’Ivoire
Parce qu’ils ont osé parler de la cherté de la vie, le régime fait arrêter des membres de la société civile

Par Gérard Koné

Quand Zeus veut te perdre, il te rend fou, dit l’adage. La situation que vit la Côte d’Ivoire du point de vue des libertés publiques n’en est pas bien loin. Au regard des derniers développements de l’actualité sociopolitique en Côte d’Ivoire, marquée par l’arrestation des responsables de la Coalition des Indignés de Côte d’Ivoire (Cici), hier mardi 1er octobre 2013, alors qu’ils dénonçaient la cherté de la vie au marché de Cocody, l’on peut visiblement craindre pour la Côte d’Ivoire. Dont les dirigeants, de jour en jour, s’évertuent à confisquer davantage les libertés publiques. Alors que Samba David, coordonnateur national de la Coalition des Indignés de Côte d’Ivoire et ses collaborateurs entretenaient les commerçantes du Marché de Cocody sur la cherté de la vie que subissent de jour en jour les Ivoiriens, des éléments de Police du commissariat du 8e arrondissement de Cocody mettent la main sur lui, sur ordre du Procureur de la République. Il est donc interpellé et conduit au poste, avec ses principaux collaborateurs, Tina Kouassi, Donald Tiemoko, Marcel Kotaix et Tiessé Lou Tra Juliette qui y sont détenus. Selon les informations recueilli[e]s au poste de Police, ces membres de la société civile ont été interpellés sur ordre du procureur de la République, pour trouble à l’ordre public. Et seront déférés devant le Parquet aujourd’hui. Ayant appris la nouvelle de leur arrestation, le Secrétaire national par intérim de la Jfpi, Koua Justin s’est rendu au commissariat du 8e arrondissement de Cocody, pour apporter son soutien à ces Indignés et a crié son indignation face cette énième arrestation arbitraire dont sont victimes des Ivoiriens.

In : Le Nouveau Courrier n° 893, 2 oct. 2013, p. 3
(Surtitre de la Rédaction)

Mise à jour du 04/10/2013 :
Selon une information en date du 3 octobre et transmise par le biais des réseaux sociaux, les personnes arrêtées ont été finalement et heureusement remises en liberté.

Publicités
octobre 2013
L M M J V S D
« Sep   Nov »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031