Accueil » 2013 » novembre » 27

Archives du 27/11/2013

Publicités

La famille du journaliste assassiné Désiré Oué tient une conférence de presse à Paris

Suite à l’assassinat le 14 novembre 2013, à son domicile d’Abidjan, de Désiré Oué, rédacteur en chef du magazine Tomorrow et correspondant d’Ivoirebusiness, sa soeur Félicité a tenu ce mardi 26 novembre une conférence de presse.
La famille de Désiré Oué demande, par la voix de Me Gervais Teti, qu’une enquête soit diligentée par l’Etat ivoirien afin de faire toute la lumière sur les auteurs du crime, et se réserve la possibilité de déposer une plainte en France où réside une partie de la famille.
Vidéo de la conférence, par EventnewsTV :

Publicités

Maca : un grand mouroir pour les prisonniers politiques

Dans un dossier documenté, le « Nouveau courrier » du 26 novembre 2013 fait, à partir des travaux de professionnels de la santé, l’inventaire détaillé, sur une période donnée, des pathologies dont sont atteints en masse les prisonniers de la MACA (Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan), plus spécifiquement le bâtiment C où sont enfermés plus de 400 « politiques ».

Par Saint-Claver Oula

Depuis son avènement au pouvoir, Alassane Ouattara a entrepris de décapiter son opposition par l’enlèvement et l’emprisonnement de ses leaders politiques. La majorité des militants qui ont transité par la Direction de la surveillance du territoire (Dst), le camp Génie de l’ex-chef rebelle Koné Zakaria et bien d’autres prisons non conventionnelles y sont arbitrairement détenus au péril de leur vie. Incursion dans l’univers de la plus célèbre prison du pays.

La Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (Maca) abrite la majorité des prisonniers de Côte d’Ivoire et comprend les Bâtiments A, B, C, le Bâtiment des Assimilés, le Bâtiment des femmes, le Bâtiment des mineurs, le Bâtiment qui fait office d’atelier de formation ( ?), une chapelle pour les fidèles chrétiens, une mosquée pour les fidèles musulmans et un centre de santé tenu par deux médecins (un généraliste et un spécialiste), un infirmier, des aides-soignantes et des infirmiers bénévoles issus de la population carcérale. Cette population carcérale est estimée à plus de 5.000 pensionnaires dont 1.200 au Bâtiment C où résident 400 détenus politiques.

Les problèmes de santé
Le Bâtiment C dispose de 18 grandes cellules mesurant chacune 10m de long et 5m de large, soit une superficie de 50m2 et neuf cellules de petites dimension. (suite…)