Accueil » Lire et voir » Lire et voir 2013-12

Lire et voir 2013-12

Privatisation tous azimuts sous Ouattara : que reste-t-il du patrimoine ivoirien ? [par] Nick de Bessou, 21 déc. 2013. In : ResistanCIsrael, 22 déc. 2013.
[Dossier éditorial et économique du FDRC, Forum pour la Démocratie et la Résolution des Crises]
http://re.ivoire-blog.com/archive/2013/12/22/privatisation-tous-azimuts-sous-ouattara-437796.html

Couleur du temps
Franck Luttet dit ses vérités sur la crise ivoirienne. EventnewsTv, 20 déc. 2013. Vidéo (18 mn).
http://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=7Vi4XX-NvaY

Pourquoi les exilés ne peuvent rentrer. Isidore S. Allah. In : ResistanCIsrael, 19 déc. 2013.
http://re.ivoire-blog.com/archive/2013/12/19/pourquoi-les-exiles-ne-peuvent-rentrer-437664.html

« Quelle sorte de garantie peut donc offrir un tel régime à sa population ? Pour les réfugiés et exilés de toute nature, les choses sont claires : “Un refugié n’ a pas vocation à demeurer éternellement en exil mais nous attendons de Ouattara des actions concrètes, pas des déclarations. Ses actes nous ont fait partir du pays, il doit nous en faire revenir par des actes“

Interview de Pascal Affi N’Guessan, Président du Front Populaire Ivoirien, par le quotidien burkinabé Le Pays :
http://www.lecridabidjan.net/interview___affi_n_guessan_explose___la_cpi_est_complice.html

« Je considère mon arrestation et ma détention en prison comme un acte politique, de même que ma sortie de prison, qui signifie que ceux qui m’ont mis en prison ont bien compris que ce n’était pas là que se trouvait leur intérêt ni celui de la Côte d’Ivoire, et que ma place n’était pas en prison, mais dehors. Une fois dehors, je continue mon travail parce que, dans la vie politique, chacun doit faire le sien. Nous sommes aujourd’hui dans l’opposition et le rôle de celle-ci est d’être un contre-pouvoir, une force de critique et de contre-proposition. »
(P. Affi N’Guessan, extrait de l’interview)

Dans une lettre ouverte en date du 17 décembre 2013, publiée dans L’Intelligent d’Abidjan, Sam l’Africain demande à Alassane Ouattara d’accorder une grâce présidentielle aux détenus politiques :
http://ivoirtv.net/actualites/politique/2505-libre-opinion-cas-detenus-lmp-sam.html

Nouveauté en librairie :
ONANA, Charles. France-Côte d’Ivoire : la rupture. Paris : Ed. Duboiris, 2013. Confidences et documents secrets.

« Pourquoi les avions Suhkoï 25 des forces aériennes ivoiriennes ont-ils bombardé le camp militaire français le 6 novembre 2004 à Bouaké faisant 9 morts et trente-huit blessés parmi les soldats français ? Le président Gbagbo était-il réellement l’auteur de cette initiative ou s’est-il fait piéger ? Pourquoi Michèle Alliot-Marie, ministre français de la Défense a-t-elle, à l’époque, refusé d’arrêter les mercenaires biélorusses qui ont bombardé le camp français et pourquoi a-t-elle menti au juge chargé de l’enquête ?
Que savaient les autorités françaises des crimes commis par les rebelles avant de les inviter en France pour signer les accords de Marcoussis en 2003 ? Pourquoi aucune enquête judiciaire n’a-t-elle jamais été ouverte sur l’assassinat de Français, y compris des militaires de la force Licorne, par les rebelles en Côte d’Ivoire ? Jusqu’où les crimes commis par les rebelles ivoiriens, encensés dans les médias internationaux, sont-ils tolérés par les dirigeants français ?
Pourquoi les analyses et les rapports de très hauts responsables français, en l’occurrence ceux de l’ambassadeur de France en Côte d’Ivoire ou de l’ancien conseiller de l’Élysée aux affaires africaines, n’ont-ils jamais été pris en compte par Jacques Chirac et son gouvernement ? Comment expliquer la haine que certains dirigeants français vouaient à Laurent Gbagbo au point d’en faire un ennemi de la France ? »
(Le Gri-Gri international, 13 déc. 2013)

Publicités
décembre 2013
L M M J V S D
« Nov   Jan »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031