Accueil » Actualité judiciaire » Bien qu’étant incapable de prouver la réalité des crimes dont elle accuse Laurent Gbagbo, la Cour pénale internationale lui refuse encore la liberté provisoire !

Bien qu’étant incapable de prouver la réalité des crimes dont elle accuse Laurent Gbagbo, la Cour pénale internationale lui refuse encore la liberté provisoire !

Après plusieurs années de maintien en détention sans avoir pu fournir aucune preuve tangible des crimes dont elle l’accuse, la Cour pénale internationale vient, une nouvelle fois – dans une décision de la Chambre préliminaire I du 12 mars 2014 – de répondre négativement à la demande de mise en liberté provisoire de Laurent Gbagbo formulée par Me Altit.
Un nouveau refus qui confirme le caractère politique de cette incarcération dont le but apparaît de plus en plus clairement : éloigner le plus longtemps possible le Président Gbagbo de son pays.

Publicités

Un commentaire

Commentaires fermés

mars 2014
L M M J V S D
« Fév   Avr »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31