Accueil » Droits de l'homme » Communiqué du Comité pour la libération des prisonniers politiques ivoiriens (19-12-2014)

Communiqué du Comité pour la libération des prisonniers politiques ivoiriens (19-12-2014)

GREVE DE LA FAIM A REPETITION A LA MAISON D’ARRET D’ABIDJAN

COMMUNIQUE DU COMITE POUR LA LIBERATION DES PRISONNIERS POLITIQUES IVOIRIENS
« EST-IL FOU ? VEUT-IL LES TUER TOUS ? SINON QU’IL LES LIBERE !!! »

 

APRES PLUS DE TROIS ANS SANS JUGEMENT, LES 700 PRISONNIERS POLITIQUES OTAGES DU REGIME OUATTARA DOIVENT ETRE LIBERES SANS DELAI !

SOUS LE TYRAN CEAUCESCU, L’OPPOSITION DEMOCRATIQUE CLAMAIT SA LASSITUDE DE VOIR « 35 MILLIONS DE PERSONNES VIVANT DANS L’INCONSCIENT D’UN FOU » !!! EN EST-ON ENCORE LÀ EN CÔTE D’IVOIRE ???

BIEN DES TRAITS DU REGIME PARAISSENT EN EFFET PATHOLOGIQUES :

– UN DOUBLE LANGAGE SCHIZOPHRENE : LA GUERRE C’EST LA PAIX

– LE MASSACRE À PETIT FEU DE CENTAINES D’OPPOSANTS POLITIQUES, LES TORTURES OU LES CAMPS DE CONCENTRATION… C’EST LA RECONCILATION NATIONALE !

– LE DENI : LE PRESIDENT LAURENT GBAGBO ET CHARLES BLE GOUDE ETAIENT « EN RESIDENCE » ALORS QUE L’UN ETAIT MALTRAITE PAR LE CRIMINEL DE GUERRE FOFFIE, L’AUTRE PAR LE MINISTRE LOUBARD BAKAYOKO

– « IL N Y PAS DE PRISONNIERS POLITIQUES »… JUSTE 700 , CRIMINALISES DANS 30 CENTRES DE DETENTION OU INCARCERES DANS DES CAMPS MILITAIRES, A LA DST, DANS DES LIEUX SECRETS DE TORTURE…

– LA MANIPULATION DES MEDIAS ET LE DOUBLE LANGAGE : LES PRISONNIERS « VONT ETRE LIBERES » ET ON ATTEND TOUJOURS ! LES DIVERSIONS MEDIATIQUES SE COMBINENT AVEC UNE REPRESSION ACCRUE

LE COMITE DE DEFENSE DES PRISONNIERS POLITIQUES EXIGE :

– LA LIBERATION IMMEDIATE, L’ABANDON DES POURSUITES ET LA REHABILITATION DES 700 PRISONNIERS DU REGIME OUATTARA

– LE TRANSFERT DES 450 PRISONNIERS DE LA MACA , LA MAISON D’ARRET D’ABIDJAN, DANS DES CENTRES MEDICALISES SOUS CONTROLE INTERNATIONAL

– LA CREATION DUN FONDS SOUS ADMINISTRATION EXTERIEURE POUR VENIR EN AIDE AUX LIBERES ET A LEURS FAMILLES

EN OUTRE LE COMITE EXHORTE :

LES DIPLOMATES, MEDIAS ET ORGANISATIONS DES DROITS DE L’HOMME A FAIRE ENFIN LEUR TRAVAIL :

– MENER DES ENQUETES IMPARTIALES SUR LES MORTS CAUSEES PAR LES PARTISANS DE OUATTARA ET SORO DEPUIS 2002 AU NORD, DEPUIS AVRIL 2011 AU SUD, AINSI QUE SUR LES « DISPARUS », VICTIMES DU REGIME

– ETABLIR LES RESPONSABILITES DES BOURREAUX ET DES DONNEURS D’ORDRE

– TRADUIRE LES COUPABLES DEVANT LES COURS IVOIRIENNES ET AFRICAINES

– PUBLIER TOUS LES DOCUMENTS D’ENQUETE SUR LE GOULAG DU REGIME OUATTARA POUR FAVORISER CATHARSIS ET RECONCILATION APRES LE RETOUR DES EXILES ET DES DEPORTES DE LA HAYE

FAIT A PARIS le 19/12/2014
LE COMITE POUR LA LIBERATION DES PRISONNIERS POLITIQUES IVOIRIENS

Version PDF :
Grève de la faim à répétition à la Maison d’Arrêt d’Abidjan 20141219

Publicités
décembre 2014
L M M J V S D
« Nov   Jan »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031