Accueil » Actualité judiciaire » Depuis la Cour d’Assises d’Abidjan : la parole à plusieurs anciens ministres sous Laurent Gbagbo

Depuis la Cour d’Assises d’Abidjan : la parole à plusieurs anciens ministres sous Laurent Gbagbo

Extraits des réponses du Premier Ministre Gilbert Marie Aké N’Gbo et des ministres Danièle Boni Claverie (Ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant), Désiré Dallo (Ministre de l’Economie et des Finances), Joseph Kata Kéké (Recherche scientifique) aux interrogatoires du mardi 10 février 2015.

Gilbert Ake N Gbo

Gilbert Aké N’Gbo

Gilbert Marie Aké N’Gbo se trouvait au Bénin lorsque le poste de Premier Ministre lui a été proposé par le  Président Gbagbo :
« J’ai accepté ce poste pour venir servir mon pays. »

Désiré Dallo :
« Je suis un enfant de la République. La Constitution a fait de moi un ministre. J’ai appris le respect des lois. Notre boulot était de faire en sorte que l’Etat fonctionne, que les salaires soient payés, que les Ivoiriens se soignent… ».
Il réfute évidemment l’accusation grotesque de « casse de la BCEAO » !

Danièle Boni Claverie :
« Quand le Conseil Constitutionnel a déclaré Gbagbo comme président, je ne me suis pas posé de questions, je l’ai rejoint. »

Joseph Kata Kéké raconte comment lui-même et les autres ministres ont été attirés dans le guet-apens tendu par l’Onuci à l’Hôtel La Nouvelle Pergola :
« J’ai reçu un coup de fil du Premier Ministre Aké N’Gbo m’informant de ce que si je le désirais, je pouvais le rejoindre dans un lieu où lui-même se trouvait déjà sous la protection de l’Onuci. J’ai attendu quelques jours. Et c’est le vendredi 22 avril que j’ai quitté mon refuge pour me rendre de mes propres moyens à l’Hôtel La Nouvelle Pergola. Monsieur, je n’ai pas été arrêté pour être emmené à l’Hôtel Pergola, j’ai vu un dispositif militaire de l’Onuci aussi bien à l’entrée que partout autour de la Nouvelle Pergola. Donc j’étais rassuré. Ce sont les éléments de l’Onuci qui m’ont accueilli gentiment à l’entrée, et ils m’ont fait accéder à l’intérieur de cet hôtel. C’est seulement une fois à l’intérieur de l’hôtel que je me suis rendu compte que j’étais dans un camp des FRCI. C’est là-bas que j’ai appris que j’étais en résidence surveillée avec les autres collègues. C’est là-bas que j’ai été inculpé et c’est à partir de l’Hôtel La Nouvelle Pergola que j’ai été conduit avec les autres le 9 juillet 2011 en direction de la Maison d’Arrêt et de Correction de Boundiali ».

Tous ont affirmé avoir exercé leur Ministère dans les règles de l’art.
Tous ont été nommés dans ce gouvernement en conformité avec la Constitution ivoirienne, le Conseil Constitutionnel ayant déclaré Laurent Gbagbo vainqueur de l’élection présidentielle.

(Source : presse)

 

 

Publicités
février 2015
L M M J V S D
« Jan   Mar »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
232425262728