Accueil » Actualité judiciaire » Cour d’Assises d’Abidjan : condamnations écrasantes malgré des infractions non établies et l’absence de preuves

Cour d’Assises d’Abidjan : condamnations écrasantes malgré des infractions non établies et l’absence de preuves

Par Alain Doh Bi

Le régime Ouattara condamne les leaders proGBAGBO à de lourdes peines

ABIDJAN : Un procès politique au cours duquel des témoins affirmaient avoir aperçu Simone GBAGBO distribuant des armes à une date alors qu’à cette date, l’ex-Première Dame était en prison à Odienné. La presse et bien [d’autres] observateurs ont qualifié ce procès de « mascarade politico-judiciaire » ou encore de « procès on dit, on dit« . Puisqu’il n’y avait aucune preuve contre les accusés et que les témoins de l’accusation se confondaient et se contredisaient.

Il n’y avait aucune preuve, mais le régime Ouattara a tenu à condamner les 83 leaders proGBAGBO traînés à la cour d’assises d’Abidjan à de lourdes peines, à 2 h du matin dans la nuit du 9 au 10 mars 2015.

Par ordre alphabétique, voici quelques peines prononcées [contre] les leaders proGBAGBO :
[en gras : les peines de prison ferme, ndlr]

1-ABOUDRAMANE Sangaré : 5 ans.

2-ADJOBI Christine : 24 mois avec sursis.

3-AFFI N’guessan Pascal : 18 mois avec sursis.

4-AKE N’Gbo Gilbert : 24 mois avec sursis.

5-BONI Claverie Danielle, 24 mois avec sursis.

6-BRO Grébé Géneviève : 10 ans.

7-DACOURY-Tabley Philippe-Henri : 5 ans.

8-DALLO Désiré : 24 mois avec sursis.

9-DIABATE BEH : 18 mois avec sursis.

10-DJEDJE Alcide : 24 mois avec sursis.

11-DOGBO Blé Brunot, Général : 20 ans.

12-EHIVET Simone Epouse GBAGBO : 20 ans et 10 ans de privation de droits civiques.

13-GBAGBO Michel : 5 ans.

14-KATA Kété : 24 mois avec sursis.

15-VAGBA Faussignaux, Général : 20 ans.

In : Blog de Alain Doh Bi, 10 mars 2015
(Surtitre de la Rédaction)

Publicités
mars 2015
L M M J V S D
« Fév   Avr »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031