Accueil » Droits de l'homme » Organisation des Jeux de la Francophonie à Abidjan : libérez d’abord les prisonniers politiques !

Organisation des Jeux de la Francophonie à Abidjan : libérez d’abord les prisonniers politiques !

Un Collectif s’est constitué « pour le boycott des Jeux de la Francophonie en Côte d’Ivoire sans la libération totale des prisonniers politiques ».
La 8e édition des Jeux se déroulerait en effet à Abidjan pendant l’été 2017.
Le 2 juin 2016, le Collectif a remis à l’OIF (Organisation Internationale de la Francophonie) la motion suivante :

PAS DE JEUX DE LA FRANCOPHONIE
DANS UNE COTE D’IVOIRE QUI VIOLE GRAVEMENT LES DROITS DE L HOMME !!!

La perspective des jeux de la Francophonie en 2017 vient de provoquer à Abidjan une forte répression du régime Ouattara contre les étudiants :
– volonté de chasser 7500 étudiants des chambres de cité universitaire pour loger les participants des jeux.
Refus des étudiants organisés par la FESCI qui revendiquent au contraire de meilleures conditions d’étude.
– irruption des forces de répression du régime sur le campus de l’Université de Cocody (Abidjan), en pleine nuit et au mépris des coutumières franchises universitaires.

Le bilan est lourd :

– le Secrétaire général de la FESCI, Assi Fulgence, interpellé et maltraité, puis incarcéré
– interpellation de 30 étudiants et incarcération à la MACA (Maison d’arrêt d’Abidjan)
– viols de 4 étudiantes dans les chambres des cités, vols et pillages des biens étudiants par les milices du régime.

L’ OIF ET SA SECRETAIRE GENERALE, MICHAELLA JEAN, CAUTIONNENT ELLES CES EXACTIONS FAITES AU NOM D UNE FRANCOPHONIE DEVOYEE ???
– Dans le cas contraire, nous demandons un désaveu public de l’OIF de cette scandaleuse répression
– nous exigeons l’abandon de l’expulsion des 7500 étudiants, et à l’inverse la restitution aux étudiants des cités occupées depuis 5 ans par les milices FRCI du régime.

PAS DE JEUX DE LA FRANCOPHONIE DANS UN PAYS OU SE MENE UNE SANGLANTE REPRESSION CONTRE LE MOUVEMENT ESTUDIANTIN !
A l’inverse, avec l’appui de l’OIF, les Jeux peuvent devenir l’occasion de mettre fin à l’ignoble situation de la MACA, des prisons provinciales et des lieux parallèles de tortures.
Nous exigeons :
-la libération immédiate des étudiants et des 350 prisonniers politiques embastillés injustement et sans procès depuis 2011
-la fin des mesures de « mort civile » contre les opposants : exil, confiscation de comptes, interdictions professionnelles
-que toute la lumière soit faite sur les centaines de « disparitions » de prisonniers politiques

NOUS DEMANDONS A MME MICHAELLA JEAN DE PORTER, PAR SON ACTION DIPLOMATIQUE ET PAR SES DECLARATIONS, CES JUSTES REVENDICATIONS DES MILITANTS IVOIRIENS ET INTERNATIONAUX DES DROITS DE L’HOMME.

HALTE A LA REPRESSION !
LIBERATION DE TOUS LES PRISONNIERS POLITIQUES !!

PAS DE JEUX DE LA FRANCOPHONIE
SANS LIBERTÉS PUBLIQUES
EN COTE DIVOIRE !!!

COLLECTIF POUR LE BOYCOTT DES JEUX DE LA FRANCOPHONIE EN COTE D’IVOIRE SANS LA LIBERATION TOTALE DES PRISONNIERS POLITIQUES

(Source du texte : Facebook)

 

Publicités
juin 2016
L M M J V S D
« Mai   Juil »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930