Accueil » Posts tagged 'Laurent Akoun'

Tag Archives: Laurent Akoun

Alerte arrestation !

Grâce à la mobilisation rapide de ses amis et camarades de parti, Laurent Akoun vient d’être remis en liberté.
Assez de ce harcèlement continu et de ces arrestations qui ont toujours lieu dès le départ des personnalités étrangères en visite (cette fois-ci Manuel Valls) !
Dépêche de l’AFP :
http://url.exen.fr/89035/

Au moment où sont publiées les propositions du FPI pour des Etats-généraux de la République, son Secrétaire général, Laurent Akoun, est embarqué de force par la DST ivoirienne.
Qui est contre la réconciliation en Côte d’Ivoire ?
Pour en savoir plus :
Côte d’Ivoire: le Secrétaire général du parti de Laurent Gbagbo arrêté à l’aéroport et conduit à la DST

Publicités

Du côté des tribunaux 2013-08-28

Mise à jour : 30 août 2013

Accra (Ghana), 30 août 2013

Le Tribunal d’Osu (Osu Court) a définitivement rejeté la demande d’extradition formulée par les autorités ivoiriennes à l’encontre de Justin Katinan Koné. Espérons que cette décision mettra un point final à toutes les tracasseries judiciaires qu’a subies le porte-parole du Président Laurent Gbagbo suite à des accusations qui ne reposaient sur aucun élément concret de preuve.
En savoir plus :
http://nouveaucourrier.net/la-justice-ghaneenne-rejette-definitivement-la-demande-dextradition-en-cote-divoire-de-kone-katinan-porte-parole-de-gbagbo

http://m.ladepechedabidjan.info/Ghana-Justice-le-pro-Gbagbo-Justin-Kone-Katinan-ne-sera-pas-extrade-vers-la-Cote-d-Ivoire_a15403.html

Abidjan, 28 août 2013

– L’audition de Charles Blé Goudé prévue au Tribunal d’Abidjan le mercredi 28 août a été reportée sine die. De nombreuses personnes étaient venues soutenir l’ancien ministre, et Président du COJEP, détenu depuis le 17 janvier 2013.

Laurent Akoun, Secrétaire général du Front Populaire Ivoirien, avait été condamné à ne pas quitter sa ville pendant 6 mois. Cette « peine » à caractère clairement politique a pris fin le 27 août. A partir du 28 août, Laurent Akoun peut donc de nouveau circuler sur l’ensemble du territoire ivoirien et faire entendre sa voix.
En savoir plus :
Isolé par une décision judiciaire depuis un an
et :
Laurent Akoun, le procès de la liberté d’expression

Abidjan, 23 août 2013

Quelques jours après sa mise en liberté provisoire, le ministre Moïse Lida Kouassi a été convoqué pour une audition au 8e Cabinet du Parquet d’Abidjan qui lui aurait, à cette occasion, signifié son inculpation.

Laurent Akoun libre : « la gaieté a remplacé la tristesse »

APRES SA SORTIE DE PRISON, LAURENT AKOUN RECOIT LA CHALEUR DES FEMMES DU FPI

Par Benjamin Koré

Emotion, accolades, embrassades, longues étreintes. Il y en avait un peu de tout cela, le samedi 23 mars, à la résidence de Laurent Akoun aux Deux-Plateaux. La gaieté a remplacé la tristesse semée dans les cœurs par 6 pénibles mois passés à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (Maca). Le secrétaire général du Front populaire ivoirien (Fpi), Laurent Akoun, était tout joyeux de se jeter dans les bras de ses «mamans et soeurs» du Fpi.

Source : Notre Voie

Source : Notre Voie

En effet, ce jour-là, Marie Odette Lorougnon, secrétaire nationale de l’Offpi, a conduit une délégation de 30 femmes de sa structure pour couvrir Laurent Akoun de la chaleur maternelle.
L’honneur est revenu à Juliette Assouma de dire les raisons de cette visite de l’Offpi. «Les femmes que nous sommes prions toujours. Nous n’oublierons jamais ceux qui souffrent dans le sous-sol pour la démocratie. Mais quand un seul a la chance d’en sortir, nous devons le saluer et le célébrer tout en pensant aux autres», a-t-elle déclaré au nom de la délégation de l’Offpi. Pour elle, tous les combattants de la liberté et de la démocratie sont des prisonniers en sursis. «Le chemin est long et nous sommes toutes de futures prisonnières».
Au terme de son allocution, l’Offpi a remis des présents à son hôte. Juliette Assouma, membre du bureau national, et la fédérale Offpi, Laure Anidier, ont remis deux complets de pagne au couple Akoun et un poulet pour sacrifier à la tradition.
A son tour, Marie Odette Lorougnon a rappelé les circonstances dans lesquelles le pouvoir liberticide de Ouattara a procédé à l’enlèvement du secrétaire général du Fpi.
Dans la matinée, le secrétaire général du Fpi a reçu le réconfort du Congrès national pour la résistance et la démocratie (Cnrd) conduit par le célèbre écrivain Bernard B. Dadié.

Benjamin Koré
In : Notrevoie.com, 26 mars 2013
(Surtitre de la Rédaction)

Du côté des tribunaux 2013-02-27

Abidjan, 28 février 2013 : Arrivé au terme des 6 mois de détention auxquels il avait été condamné pour des propos tenus lors d’une réunion, Laurent Akoun, Secrétaire général par interim du Front Populaire Ivoirien, a quitté la MACA (Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan) le 28 février au matin.

Accra, 27 février 2013 : nouveau report de l’audition de Justin Katinan Koné au 13 mars.

Lomé, 25 février 2013 : Gabriel Messan Agbeyome Kodjo, président du mouvement d’opposition OBUTS (Organisation pour bâtir un Togo solidaire) a été remis en liberté (provisoire) après un mois et demi d’incarcération. Il avait été arrêté ainsi que d’autres responsables et militants politiques encore détenus à ce jour, après avoir été mis en accusation dans une affaire d’incendies de marchés. Agbeyome Kodjo a décrit des conditions de détention honteuses et des traitements dégradants.

Du côté des tribunaux 2013-02-13

Accra, 13 février 2013 : report de l’audition de Justin Katinan Kone au 27 février.

Abidjan, 13 février 2013 : la Cour d’appel a confirmé la condamnation de Laurent Akoun, Secrétaire général par interim du FPI, à six mois de prison ferme et 12 mois d’interdiction de paraître sur le territoire national excepté son village natal.
Pour rappel : Laurent Akoun a été poursuivi pour des propos « séditieux » tenus au cours d’une séance de travail avec des responsables locaux de son parti.
C’est le procès de la liberté d’expression, et c’est le moyen d’éloigner un adversaire politique !

 

Laurent Akoun, le procès de la liberté d’expression

PROCES EN APPEL : LA DEFENSE DENONCE UNE VOLONTE D’ASSASSINER POLITIQUEMENT SON CLIENT

C’est finalement le 13 février prochain que le secrétaire général par intérim du Front populaire ivoirien (FPI), le député Laurent Akoun, sera situé sur le sort que lui a réservé la justice. Hier au terme de son procès en appel, la Cour a mis la décision en délibéré pour le 13 février. (suite…)

Report du procès en appel de Laurent Akoun

Le procès en appel de Laurent Akoun, Secrétaire général par intérim du Front Populaire Ivoirien, a été reporté (une seconde fois !) au 30 janvier 2013.
Le 26 août 2012, alors qu’il revenait d’un meeting, Laurent Akoun fut arrêté pour « troubles à l’ordre public », puis condamné le 31 août à six mois de prison ferme, un an de privation de ses droits civiques et un an d’interdiction de séjour hors de son village d’origine.
A l’époque de cette arrestation, plusieurs attaques avaient été menées par des groupes armés non identifiés contre des cibles militaires. Les autorités ont tenté de mettre en cause les responsables du FPI.

Pour rappel :

  • le Secrétaire général adjoint du FPI, Alphonse Douati, a été arrêté le 18 août 2012 ;
  • le Président Pascal Affi N’Guessan est incarcéré à Bouna, au Nord-Est de la Côte d’Ivoire, depuis le 23 avril 2011.

(Mise à jour 2013)
En savoir plus sur le déroulement du procès du 31 août :

Laurent Akoun face au juge, vendredi 31 Aout : le procès comme si vous y étiez. Propos recueillis par : Boga Sivori. In : Notre Voie N°4219, 04 sept. 2012, P. 2. [Disponible en ligne sur Fpi-allemagne.org].
http://url.exen.fr/74220/